La légende veut qu'au XV e siècle lors de la dernière conquête espagnole en Amérique du Sud, le  dernier roi inca Atahualpa , cache le fabuleux trésor des incas  dans un endroit tenu secret.

Atahualpa demande à la Coya Camaquen de transformer son trésor en poudre d'or et de le confier au dieu du vent

D'un souffle celui ci le transporte vers une plaine alors méconnue du Brésil et le redonne à la terre mère « la Pachamama ».

Ainsi dit on , est né au milieu de l'Amazonie une plante unique au monde naturellement dorée, comme des fils d'or qui s'épandent au gré des vents dans les plaines de Jalapao.

C'est ce qu'on appelle de nos jours :  L'OR VÉGÉTAL